top of page
bandeBackgrond.png

Frédérik Lacharité

Courtier hypothécaire

514-243-8994

Les baby steps de Dave Ramsey version québécoise


Couple qui applique les baby steps

Cet article est un résumé de l'épisode #32 de mon balado Indépendance financière et hypothèques.



Dans le monde de la finance personnelle, trouver des conseils pratiques et efficaces peut être une tâche ardue. Cependant, une voix se distingue par sa simplicité et son efficacité : celle de Dave Ramsey. Ce gourou financier, célèbre aux États-Unis, a développé une série d'étapes appelées les "Baby Steps", conçues pour aider les gens à sortir de la dette, à épargner et à atteindre l'indépendance financière. Aujourd'hui, nous allons explorer ces étapes et les adapter à la réalité québécoise.


Étape 1 : Établir un fonds d'urgence de 1 000 à 2 000 $


La première étape des "baby steps" de Dave Ramsey consiste à constituer un fonds d'urgence de mille dollars. Cet argent doit être mis de côté pour faire face aux imprévus, comme les réparations de voiture ou les factures médicales.

L'idée derrière cette première étape est qu'il est essentiel de ne pas se retrouver à court d'argent en cas d'urgence. Si votre compte en banque est constamment à zéro, il est fort probable qu'un événement imprévu vous oblige à emprunter de l'argent.


Donc, peu importe le montant de vos dettes, on ne rembourse que le minimum sur chacune d'elle et la priorité est de constituer ce fonds d'urgence de mille dollars. Et si jamais vous devez l'utiliser pour une urgence, il faut recommencer l'étape pour s'assurer de toujours avoir cette base dans votre compte.


Maintenant, en ce qui concerne une version québécoise de cette étape, il est intéressant de noter que l'émission de Dave Ramsey existe depuis près de trente ans et est basée aux États-Unis, où la monnaie est le dollar américain. Donc, en tenant compte de la réalité québécoise, il peut être pertinent d'ajuster ce montant à environ deux mille dollars. Cela correspondrait davantage aux besoins et aux coûts de la vie au Québec.


Ce fonds d'urgence initial n'est pas un véritable fonds d'urgence complet, dont nous discuterons plus tard, mais plutôt une réserve de base qui vous permet de respirer un peu plus facilement en cas de coup dur. L'objectif est de s'assurer que vous avez de l'argent de côté pour faire face à toute situation d'urgence sans avoir à recourir à l'emprunt. Donc, première étape : épargner deux mille dollars pour constituer un fonds d'urgence initial.


Étape 2 : Rembourser toutes vos dettes (sauf l'hypothèque)


La deuxième étape des "baby steps" de Dave Ramsey consiste à rembourser toutes ses dettes, à l'exception de l'hypothèque. Pendant que l'on travaille sur la première étape, qui est d'économiser un fonds d'urgence de deux mille dollars, il est important de continuer à faire les paiements minimums sur toutes ses dettes. On ne peut pas se permettre de négliger ces paiements, sinon cela pourrait aggraver la situation financière.


L'objectif de cette étape est de se débarrasser complètement des dettes, que ce soit les cartes de crédit, les prêts automobiles, ou autres. On prend la décision ferme de ne plus être endetté, car ce n'est pas une façon saine de vivre sur le plan financier. On aspire à une meilleure situation financière et cela commence par se libérer du fardeau des dettes.


Il existe deux méthodes principales pour rembourser ses dettes. La méthode préconisée par Dave Ramsey est la méthode boule de neige. On classe toutes ses dettes par ordre de solde, en commençant par la plus petite. On rembourse d'abord la plus petite dette, puis une fois qu'elle est payée, on applique le montant que l'on versait sur cette dette à la suivante, et ainsi de suite. Cette méthode est motivante car elle permet de voir des progrès rapides, ce qui encourage à continuer.


La deuxième méthode consiste à rembourser d'abord les dettes avec les taux d'intérêt les plus élevés. Mathématiquement, cela peut sembler plus logique, mais psychologiquement, la méthode boule de neige est plus efficace. En effet, les finances personnelles sont souvent plus influencées par les habitudes et le comportement que par les chiffres. La méthode boule de neige permet de créer une dynamique positive en remboursant les dettes une à une, ce qui motive à continuer sur cette lancée.


Pendant cette période de remboursement des dettes, il est crucial de faire preuve d'intensité. Cela signifie réduire au maximum ses dépenses, faire des sacrifices et serrer la ceinture pour rembourser les dettes le plus rapidement possible. Cette phase est comparable à une gazelle fuyant un lion : il y a urgence à se débarrasser des dettes pour retrouver sa liberté financière.


La deuxième étape des baby steps de Dave Ramsey consiste à rembourser toutes ses dettes, sauf l'hypothèque, en utilisant la méthode boule de neige. C'est une approche éprouvée qui fonctionne, et qui peut être adaptée à la réalité québécoise sans grande différence. Suivre ces étapes avec rigueur et détermination permettra de se libérer du poids des dettes et de progresser vers l'indépendance financière.


Étape 3 : Constituer un fonds d'urgence complet (3 à 6 mois de dépenses)


La troisième étape des baby steps de Dave Ramsey consiste à constituer un fonds d'urgence complet, équivalent à trois à six mois de dépenses. Après avoir commencé avec un fonds d'urgence initial de deux mille dollars, il est maintenant temps de passer à la constitution d'une réserve plus robuste, tenant compte de nos dépenses mensuelles.


Pour déterminer le montant nécessaire pour ce fonds d'urgence complet, il est essentiel de passer par l'étape préalable de l'établissement d'un budget. En calculant nos dépenses mensuelles, notamment les dépenses courantes telles que l'épicerie, les factures, et autres, on peut avoir une idée plus précise de nos besoins financiers.


Si nos revenus sont stables et notre emploi sécurisé, un fonds d'urgence équivalent à trois mois de dépenses peut suffire. Cependant, si notre situation est plus incertaine, comme des contrats de travail temporaires ou une industrie volatile, viser six mois de dépenses peut être plus judicieux.


Par exemple, si nos dépenses mensuelles s'élèvent à quatre mille dollars, cela équivaut à quarente-huit mille dollars de dépenses par an. En conséquence, notre fonds d'urgence devrait se situer entre douze mille et vingt-quatre mille dollars, selon notre niveau de sécurité financière.


Une fois ce fonds d'urgence complet établi, on peut le placer dans un compte épargne, possiblement enregistré en CELI (Compte d'Épargne Libre d'Impôt), par exemple. Cette réserve financière nous procure une tranquillité d'esprit et une sécurité accrue. En cas de dépenses imprévues ou de situations d'urgence, comme une maladie ou une perte d'emploi, on dispose d'un coussin financier pour faire face aux difficultés pendant trois à six mois sans avoir à travailler.


Il est important de noter que Dave Ramsey ne mentionne pas d'emblée l'achat d'une maison dans ses baby steps, car son approche vise avant tout à atteindre la paix financière et à se libérer des dettes. Cependant, pour beaucoup, l'acquisition d'une maison est un objectif financier majeur. Cela peut être abordé dans une étape alternative 3b, mais pour l'instant, concentrons-nous sur les prochaines étapes des baby steps.


Étape 4 : Investir 15 % de votre revenu dans les fonds de retraite


La quatrième étape des baby steps de Dave Ramsey consiste à investir quinze pour cent de son revenu pour la retraite. Aux États-Unis, cela correspond au 401(k), mais au Canada, c'est plutôt le REER (Régime enregistré d'épargne-retraite) qui est l'équivalent.


Le REER permet de cotiser jusqu'à dix-huit pour cent de notre revenu brut, donc quinze pour cent se situe dans une fourchette raisonnable. C'est un bon repère pour commencer à épargner en vue de la retraite. Bien sûr, on peut choisir de cotiser davantage, voire même de maximiser nos cotisations au REER ou d'investir dans un CELI (Compte d'épargne libre d'impôt) en plus du REER.


Une fois qu'on a éliminé nos dettes et constitué notre fonds d'urgence, investir quinze pour cent de notre revenu pour notre retraite est une démarche responsable. Cela nous permet de planifier notre avenir financier tout en ayant la flexibilité de profiter de notre argent dans le présent.


Quinze pour cent est un seuil raisonnable pour nos investissements en vue de la retraite, mais si nos objectifs financiers le permettent, rien ne nous empêche de cotiser davantage pour maximiser nos gains à long terme.


Étape 5 : Épargner pour les études de vos enfants


La cinquième étape des baby steps de Dave Ramsey consiste à épargner pour les études des enfants. Au Québec, cela se traduit par l'utilisation du REEE (Régime enregistré d'épargne-études) pour cette fin.


Il est important de noter que, contrairement aux États-Unis, l'éducation est davantage subventionnée au Québec. Par conséquent, cette étape revêt une importance moindre ici. Cependant, cela ne signifie pas que l'épargne pour les études des enfants est négligeable. Une fois que nous avons effectué nos cotisations de quinze pour cent dans notre fonds de retraite, remboursé nos dettes et constitué notre fonds d'urgence, il est temps de considérer cette étape.


À ce stade, nous pouvons envisager de maximiser nos cotisations au REEE. Le montant maximal que l'on peut cotiser dans un REEE est de deux mille cinq cents dollars par année par enfant, ce qui peut varier selon nos revenus.


Il est crucial de prioriser notre propre sécurité financière et notre retraite, avant de nous concentrer sur l'épargne pour les études de nos enfants. Cependant, investir dans l'éducation de nos enfants est une considération valable. Cela dit, cette étape ne devrait pas être aussi significative qu'aux États-Unis, où le coût de des études postsecondaire est beaucoup plus élevé.


Étape 6 : Rembourser votre hypothèque aussi rapidement que possible


L'étape numéro six des baby steps de Dave Ramsey est de rembourser l'hypothèque le plus rapidement possible. Cette étape est tout aussi valable et pertinente dans la version québécoise. Une fois que nous avons terminé de rembourser nos dettes et d'épargner pour les études de nos enfants, notre objectif est de nous débarrasser de notre hypothèque dans les meilleurs délais.


L'idée est de ne pas traîner cette dette jusqu'à notre retraite. Nous aspirons à posséder notre maison entièrement ou à avoir des paiements minimes, principalement liés aux taxes municipales et scolaires.


Rembourser l'hypothèque le plus rapidement possible est une démarche que j'ai moi-même entreprise. C'est un sentiment incroyable de savoir que l'on habite dans sa propre maison, libre de toute dette hypothécaire. C'est une expérience que je recommande à tout le monde. Cela apporte une grande tranquillité d'esprit et une immense satisfaction financière.


Étape 7 : Construire la richesse et donner


La dernière étape des baby steps de Dave Ramsey est de construire la richesse et de donner généreusement. En d'autres termes, il s'agit de continuer à s'enrichir tout en étant généreux dans nos dons.


Lorsque nous réussissons à accumuler de la richesse, il est tout à fait louable de partager cette réussite en donnant aux œuvres de bienfaisance et aux causes qui nous tiennent à cœur. Donner fait partie des plaisirs de la vie, et c'est extrêmement gratifiant de pouvoir le faire.


Concrètement, cela signifie continuer à investir, à accumuler des richesses tout en consacrant une partie de ces richesses à des œuvres philanthropiques et à des causes sociales.


Étape 3b : Accumuler la mise de fonds pour sa maison


L'étape 3b des baby steps de Dave Ramsey consiste à épargner pour la mise de fonds d'une maison. Une fois que vous avez établi votre fonds d'urgence complet à l'étape 3a, vous pouvez commencer à économiser pour acheter une maison.


Voici quelques points clés à considérer pour cette étape :


Selon les recommandations de Dave Ramsey, la mise de fonds devrait être d'au moins dix à vingt pour cent. Au Québec, si vous mettez plus de vingt pour cent, vous n'aurez pas besoin de payer la prime d'assurance SCHL. Cependant, si vous mettez de dix à vingt pour cent, vous devrez payer cette prime.


L'idéal est donc d'essayer d'arriver avec une mise de fonds de vingt pour cent pour éviter de payer cette prime. Cependant, si cela prend plus de trois ans pour épargner cette somme, vous pourriez envisager de faire une mise de fonds minimale pour acheter la maison, surtout si les avantages d'acheter la maison surpassent les inconvénients de payer la prime d'assurance de l'assureur hypothécaire.


Il est important de calculer combien vous avez besoin, de vous fixer un objectif et de travailler pour l'atteindre. Pendant cette période, vous pouvez être moins intense que lorsque vous remboursiez vos dettes, mais vous devez quand même surveiller vos dépenses pour atteindre votre objectif de mise de fonds.


En ce qui concerne l'épargne pour la mise de fonds, vous pouvez envisager d'utiliser un compte CELIAPP (Compte d'épargne libre d'impôt pour l'achat d'une première propriété). Assurez-vous de cotiser régulièrement à votre CELIAPP pour maximiser vos économies et éviter de perdre vos droits de cotisation.


L'étape 3b consiste à économiser pour la mise de fonds d'une maison en suivant un plan réaliste et en utilisant des comptes d'épargne appropriés pour atteindre cet objectif financier crucial dans le chemin vers l'indépendance financière.


Étape 3b - Le paiement hypothécaire


En ce qui concerne le paiement hypothécaire, Dave Ramsey recommande de ne pas dépasser vingt-cinq à trente pour cent de votre revenu brut. Ce conseil s'aligne avec les ratios canadiens, où le ratio permis est de trente-neuf pour cent, ce qui inclut les paiements hypothécaires, les taxes et le chauffage.


Viser un paiement hypothécaire représentant vingt-cinq pour cent de votre revenu brut est donc un bon point de départ. Cela vous donne une idée réaliste de ce que vous pouvez vous permettre en termes de paiement mensuel pour votre maison. Aller au-delà de ce seuil peut rendre votre budget un peu serré et compromettre votre capacité à maintenir une situation financière stable.


Il est important de considérer tous les autres coûts associés à la propriété, tels que les taxes foncières, les assurances habitation, les frais d'entretien et les réparations éventuelles. Assurez-vous d'inclure ces dépenses dans votre budget pour avoir une vision complète de ce que représentera réellement l'achat et la possession d'une maison pour vous.


Étape 3b - L'amortissement de l'hypothèque


En ce qui concerne la durée du prêt hypothécaire, Dave Ramsey encourage les gens à viser un amortissement sur quinze ans. Cependant, cette recommandation peut varier en fonction du marché immobilier et des réalités financières locales.


Au Québec, la norme est souvent un prêt amorti sur vingt-cinq ans. Cette durée permet généralement des paiements mensuels plus abordables et s'intègre mieux aux budgets des emprunteurs. Bien que viser un remboursement sur quinze ans soit un objectif louable, il est essentiel de considérer la faisabilité financière individuelle.


Si amortir sur quinze ans semble trop contraignant, opter pour une période de vingt-cinq ans peut offrir plus de flexibilité budgétaire. Cela dit, il est crucial de rester vigilant et de profiter des opportunités pour accélérer le remboursement de l'hypothèque. Cela peut se faire en effectuant des paiements anticipés ou en réaffectant une partie des augmentations de revenu à la réduction de la dette.


L'objectif ultime reste de rembourser l'hypothèque aussi rapidement que possible, tout en maintenant un équilibre financier et en progressant vers l'indépendance financière. C'est pourquoi il est essentiel de garder à l'esprit l'étape numéro six des sept baby steps de Dave Ramsey, qui met l'accent sur le remboursement accéléré de l'hypothèque.


Conclusion


Dave Ramsey utilise ce framework pour guider ses auditeurs, en les aidant à situer où ils se trouvent dans ces sept étapes afin de mieux les conseiller. Il a également écrit un livre sur le sujet, offrant ainsi un guide détaillé pour atteindre ces objectifs financiers. C'est vraiment enrichissant d'avoir un plan étape par étape pour prendre le contrôle de ses finances et progresser vers la liberté financière.


Adaptez ces étapes à la réalité québécoise en tenant compte des particularités du système financier canadien.


En suivant ces étapes avec discipline et détermination, vous pourrez atteindre l'indépendance financière et vivre la vie que vous méritez. N'oubliez pas : le chemin peut être long, mais chaque pas vous rapproche un peu plus de vos objectifs financiers. Bonne chance !

Komentarze


Prenez rendez-vous pour une

Consultation sans frais

Avis Google

Contactez-moi

251 rue Bourgeoys

Montréal, QC

(514) 243-8994

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
  • Spotify
  • Youtube
bottom of page